how
i met a poet

Written by Claire, 7 années ago, 1 Comment


Vu la distance qui sépare la Californie de la région Parisienne, les échanges avec Chor Boogie se sont faits par email et via facebook. Rapidité, facilité d’accès et spontaneïté auront été les maîtres mots.
L’origine de la ‘rencontre’ est un commentaire sur une photo de la page facebook d’Uglystreet art, pourtant le franc parler et le style écrit de Chor transpose un vrai partage entre mes questions et ses réponses.
Chor Boogie est un spraycan artist basé à San diego, et s’illustre par des peintures métaphoriques aux couleurs péchues notamment au travers la décoration de l’hôtel des arts de San francisco, de fresques à Beijin pour les jeux olympiques ou d’interventions pour MTV . Couleurs directement inspirées d’une croyance, relation et échange entre ce qu’il peint avec son public : la color Therapy. Ses fresques à cheval entre expressionnisme abstrait et vaudou romantique décrivent des symphonies de paysages mélodieux au travers de la color therapy.

Une vidéo vaut mieux qu’un long discours …

Born to paint

Chor sait très tôt qu’il sera un artiste peintre [pardonnes moi ce cliché, cher lecteur], c’est à dire dès l’age de cinq ans. Pendant ses années ‘ado’ la bombe est un moyen comme un autre pour séduire les filles et être un mec cool, seulement il découvre avec ses premières peintures le savoir-faire nécessaire pour peindre à la bombe. Période de découverte, d’admiration et de profond respect pour l’art en général sous toutes ses formes, au delà du graffiti.

Street learning

S’il n’a pas la chance de faire des études d’art, ses (vrais) professeurs, les graffeurs Vulcan et Phase 2 lui ouvrent les portes de nouvelles et psychédéliques perspectives. C’est également sa détermination et ses initiatives qui le guident encore à travers ses créations.

Color Therapy

Même en photo, ce qui frappe et procure à la fois un étrange bien être devant les fresques de Chor Boogie, c’est à la fois les choix d’harmonie de couleurs et la structure de ses personnages.
Cette sensation intime me rappèle les émotions ressenties devant les peintures de Gustav Klimt.
Le point choc est et reste que Chor choisit ces couleurs en fonction de la thérapie de la couleur. L’effet obtenu est l’effet désiré guidé par la doctrine colorielle.
Comme cette théorie m’est inconnue j’ai cherché à comprendre.

Chor on line

site officiel
son blog
sur twitter

About Claire

Je suis Directrice Artistique, Designer avec du gallon & de l’expérience formée dans les agences de publicités et de communication. Je me suis rodée aux méthodes marketing, à l’appel du ‘brief’, du ‘pitch’ et de la ‘reco’ dans ma spécialité media : Internet. ... Tout ça, pour laisser les yaourts et la lessive derrière moi et en revenir à 2 points essentiels, les créatifs et leurs talents, la créa, la vraie.