Super
Jamie XX

Written by , 7 années ago, 0 Comments


Pour cette première chronique musicale sur designer averti, j’ai choisi de vous faire partager mon coup de coeur du moment, un jeunot britannique du nom de Jamie XX. Tout commence lorsque j’entends que Gil Scott Heron, la légende soul, le poète précurseur du rap considéré comme le chaînon manquant entre les Last Poets, Isaac Hayes et Snoop Dogg s’apprête à ressortir un album en 2010 après 17 ans de silence discographique.
Hélas à la sortie de « I’m new here » ma déception fut à la hauteur de l’enthousiasme qui avait suscité mon impatience. A peine un an plus tard, j’apprends qu’une version remixée du même album est sur le point de sortir.

ça sent la carotte cette histoire

Et là Je me dis ooh lalala ça sent la carotte cette histoire, d’autant plus qu’ils n’ont même pas daigné sortir l’artillerie lourde concernant les remixeurs. Plutôt que de faire appel à plusieurs artistes comme on a coutume de le faire pour ce type de projet, je constate qu’un seul protagoniste est sollicité dont je n’ai en plus jamais entendu parler. L’absurdité de la démarche pique ma curiosité au vif et je décide d’écouter jusqu’où ils ont poussé le ridicule! Et là, c’est du fisherman price pour les oreilles! Une grande claque dans ma face.

Maturité Impréssionnante

La maison de disque avec ce projet a su transformer le pétard mouillé en bombe atomique. « XL Records » a eu le flair et même le génie de nous sortir de sa manche un gamin de 20 ans du nom de Jamie XX. L’interessé est un transfuge du groupe d’ado Londonien The XX salué par la critique dès leur 1er album et élu band de l’année 2009 au Royaume Uni.
Jamie XX semble avoir digéré les cultures pop, hip hop , trip hop , new wave , dubstep ou électro pour nous recracher un concept musical personnel, audacieux et sans complexe. Ce garçon taciturne et réservé exprime son extravagance à travers ses synthés et ses machines et l’industrie ne s’y trompe pas en lui confiant de plus en plus de remixes qui contribuent à accroître sa notoriété. Il parvient ainsi à réinventer chaque morceau de l’album de Gil Scott Heron, « I’m new here » qui devient « We’re new here » pour cette réédition remixée intégralement par ses soins et qui fait preuve d’une créativité et d’une maturité impressionnante.

Original, profond et ultra moderne

Il parvient à transformer la résurrection plutôt ratée du soul man, du poète révolutionnaire en un album surprenant, original, profond et ultra moderne. Je vous invite donc à découvrir le talent de ce petit génie qui fait presque passer Daft Punk pour des papis tant il s’inscrit dans une modernité qui transcende les genres. J’avoue que ses premiers singles ne sont pas toujours à la hauteur de ses remixes inventifs mais ils gardent cette fraicheur électronique toujours groovy. La Grande Bretagne a créé Burial et son Hyper dub, à peine a t’on le temps de reprendre notre souffle que voici Jamie XX! Ca me donne envie de chanter God save the queen! Comme dirait Gil Scott Heron, « la révolution ne sera pas télévisée », non, elle est d’ores et déjà musicale, technologique, et elle se fait par internet en attendant que la FM se mette enfin au diapason… on peut toujours rêver!

Jamie XX on line :
Myspace

About