• Priska par Sabrina Lambletin

Creative
technologist

Written by Claire, 6 années ago, 0 Comments


Priska est un DA motion et Flasheur (développeur flash) du milieu de la communication et de la pub. Un parcours tout tracé pour un enfant de la télé influencé par les Marvel comics et la conquête de l’espace ?

Pas si évident ! Priska est l’alliance entre 3 univers distincts, mélange de créativité plastique du graffiti, du hip hop et de la technologie web.
Son parcours est atypique : commencer par le développement pour en venir à la créa.

3 passions valent mieux qu’une

80s, le Hip Hop débarque en France et si d’un coté l’influence du graffiti des terrains vagues le touche, avec des échanges lettrage contre personnage avec ses potes de lycée, la musique a une énorme part de son background créatif : Fan de la première heure de Mickaël Jackson mais surtout un père musicien grand amateur de vyniles. C’est aussi par cet intermédiaire qu’il rencontre son alter ego Gemini dans une troupe de danse en 1989.

Parallèlement passionné de technologie il dévore les émissions de science fiction, de voyage spatial, les temps X des frères Bogdanoff et les explications de Michel Chevalet. A l’époque ou Internet en est à son arpanet, Priska cultive son imaginaire avec la télé.

Mais dans le contexte de l’époque, l’art graphique est encore considéré comme une voix sans issue, un secteur bouché. Il choisit le rationnel avec une école d’ingénieur réputée l’Épita.

La crème de la crème des Devs

Dans cette école ultra cotée où il cartonne son concours il va découvrir les premiers geeks de son parcours et une rareté en 1993 : Internet. Au sein de l’EPITA règne un nucléon au cœur du cerveau : le LDE, un laboratoire de développeurs qui fonctionne 24h/24 et 7/7. De cette élite il découvre et prend goût à la programmation pour Internet et un logiciel qui démarre et s’avère prometteur : Photoshop.

Golden Years

En 1998, Fraichement diplômé, il se trouve facilement un poste dans une start up multinationale de la Bulle Internet, et à force de travail gravit les échelons un à un en 5 ans. C’est l’époque de Netscape et du far west d’Internet où Yahoo est encore une page grise et Google un moteur de recherche qui démarre.

Boss, we need to talk

Seulement le côté créa lui manque et lui fait défaut, de cette prise de conscience il passe un deal avec son boss : partir plus tôt pour pouvoir prendre des cours du soir de dessin à l’ADAC. Son but en plus d’apprendre les bases est de rencontrer les artistes et leur monde.

Intuition d’époque

Une autre intuition le guide vers Flash qui vient juste de sortir et qui regroupe création et programmation dans un web encore un peu fadasse. Pour commencer et s’exercer il réalise le site de Gemini, son pote de toujours et ami d’enfance. il se retrouve à développer le site de l’agence de design Cent Degrés en freelance. C’est au sein de cette agence qu’il découvre le jargon et la hiérarchie si caractéristique du métier de la communication. DA (directeur Artistique), DC (Directeur de Création) CR (Concepteur Rédacteur) CP (Chef de Projet) et autres Planner, TV prod …

Un pied dans la Com’

Passionné et assoiffé de savoir, et grâce à ses talents, Il passe en 2005 dans l’agence Wunderman en tant que développeur flash. Mais comme ce petit monde lui est encore étranger il s’intéresse de près à tous les postes, quitte même à aller taper la discute avec le CEO…C’est l’immersion totale.

La tentation légitime du Freelance finie par le gagner et trouve écho avec ses contacts chez Marcel (ex Publicis Net), TBWA, Euro RSCG, La Surprise… Opportunité de croiser la route de quelques calibres : 16ar, 123KLAN, Tyrsa, Romzit, Nasty, Ben Saurine, Ben StMaxent …

Double Casquette

Pour les non initiés je voudrais préciser qu’en agence on est catalogué selon sa fonction développeur ou créatif. Priska lui, à la double casquette, il partage les goûts et le savoir faire des créatifs qu’il met en application et les talents des développeurs au moment de la production.

En fait d’une manière générale même s’il n’y a pas de règles gravées dans la pierre, c’est plutôt l’inverse qui se produit pour un designer, on part du coté abouti artistique pour développer ses talents en développement afin de les étoffer.

Autour du Locking

Le Locking, {première danse de rue des 70’s à l’origine du hip hop lancé par Don Campbellock}. En 2006, Gemini vient lui confier son idée de concept artistique autour du Locking … et Priska n’hésite pas une seconde, moyen d’enfin concilier la collaboration avec son pote de toujours, pionnier du Locking en France, et un moyen pour lâcher sa créativité. A travers Locking4Life, il fait converger ses talents et passions pour la musique, la danse, le graphisme et le motion.

Très rapidement il découvre After Effects et le motion design et signe la réalisation de tous les clips du concept.
Son style émerge, un style très graphique et épuré en noir, blanc et rouge comme l’album BAD de Michael Jackson.

C’est cette année seulement qu’il a trouvé un nom à ses capacités : Créatif technologiste, une maitrise de la chaine créative et technologique.

Aujourd’hui le garçon timide qui ne montrait pas ses dessins à entamé un travail sur la typographie, et réalisera prochainement une exposition. Un extrait, histoire de te mettre l’eau à la bouche

La question de Freddy Jay

/* Sur quel son composes tu ?*/
Michael Jackson (of course), les musiques de films d’Ennio Morricone (Chom chom chom), Barry White, principalement de la musique R&B Soul, Classique ou du rap des années 90.

à suivre …

Priska online
Portfolio
Facebook
Twitter
Behance

About Claire

Je suis Directrice Artistique, Designer avec du gallon & de l’expérience formée dans les agences de publicités et de communication. Je me suis rodée aux méthodes marketing, à l’appel du ‘brief’, du ‘pitch’ et de la ‘reco’ dans ma spécialité media : Internet. ... Tout ça, pour laisser les yaourts et la lessive derrière moi et en revenir à 2 points essentiels, les créatifs et leurs talents, la créa, la vraie.