Le
monde de Julien Vallée

Written by Claire, 5 années ago, 0 Comments


photo issue du film pour l’exposition « If you could collaborate »
Pour ce back to school de Designer Averti, le parcours étonnant de globe trotter du motion, avec le portrait de Julien Vallée. Motion designer et directeur artistique québecois, tellement créatif qu’il a instauré un style, repris et adapté par la communauté du motion design à base de Papier. Il ‘écrit’ avec ses réalisations, installations une étape importante du design contemporain depuis 2008.

Travaux qui ont été primés, notamment par le ADC Young Guns à New York, et publiés dans plusieurs livres et magazines. En 2010 il cartonne au OFFF festival de Paris.

Anticipation Multimédia

« Intégrer les images ou créations des autres m’emmerdait »

Attiré depuis toujours par la couleur et la forme, et avec surtout une passion pour le dessin, en vieillissant celles ci se transforme en une attirance pour l’art. Du coup Julien rentre dans une école avec une formation particulière de 3 ans en arts plastiques où il découvre différente techniques et médiums.
A la sortie de l’école secondaire, il se dirige vers formation professionnelle en Multimédia. Mais Après avoir passer 3 ans devant l’ordinateur à utiliser une panoplie de logiciels de montage vidéo, de programmation, de création de pages web et de mise en page, il se sent plus comme un technicien qu’un créateur. Intégrer les images ou créations des autres l’emmerdait et il n’avait pas envie d’en faire une carrière.

Papier, Ciseaux, Crayon … et Paris

Après des études supérieures de trois ans à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) dans la réputée et conservatrice faculté de L’école du Design, pour continuer ses études dans une ambiance totalement différente il obtient une bourse pour l’École supérieure d’arts graphiques Penninghen et file à Paris pour un stage. Là il laisse de côté souris et clavier pour retourner au Papier, ciseau et crayon. Il y découvre une passion qui l’a mené jusqu’ici.

Naissance d’un style

Étudiant à l’université, le budget de Julien est quasi inexistant, et avec comme seule partenaire une caméra numérique low-cost pour faire de la vidéo. Julien commence a raconté ses histoires avec les moyens du bord (ce qu’il a sous la main) : du papier et sa fidèle caméra low-fi. La magie opère, l’étincelle est là, l’intérêt au rendez-vous. Une association de sculptures de photos et de montages. Pour lui le papier est un matériau neutre qui offre une panoplie de possibilités.

Rencontre avec Stefan Sagmeister

Il suit les formations du designer viennois Stefan Sagmeister , un ‘calibre’ qui travaille notamment avec la chaine HBO, le groupe Time Warner ou le magazine Rolling Stones. Celui-ci lui fait réaliser à quel point exprimer et faire parler ses idées est constamment lié au travail de créateur et de designer : communiquer de manière efficace et précise.

Bénéfice Inspiration

« Je suis vraiment inspiré par l’instabilité »

On connait, ou reconnait l’intérêt d’études à l’étranger dans le cadre de cursus de langues, pour Julien c’est la rencontre avec l’instabilité – inspirante. En allant étudier à l’étranger en terrain inconnu pour lui, il comprend l’importance de cette sorte de désorientation.
Encore aujourd’hui, il aime essayer de nouvelles choses, visiter de nouveaux endroits. il voyage beaucoup pour éviter une certaine zone de confort dans sa méthode de travail. Et ça à commencé avec ses études en France.

Spéciale dédicace

Des créations fortement marquées par une forte culture du graphisme, entre sculpture, dessin animé et arts graphiques.
Mais d’où te vient ta créativité et ce mélange des genres ?

Ça semble cliché mais je trouve mon inspiration dans tout ce qui m’entoure. Je crois que c’est important de toujours resté éveillé créativement, de garder une ouverture d’esprit. C’est bon pour mon travail mais aussi dans ma vie de tous les jours pour rester émerveillé par ce qui m’entoure.

Côté références, on retrouve des calibres du monde du cinéma et de la vidéo comme Michel Gondry, et de styles plus portés sur le dessin au trait avec David Shrigley
ou Chris Johanson.

Paper Cut

Ses compositions digitales avec du papier découpé, le fameux papercut*, ou art cut , est le fruit d’une expérimentation. Au cours des dernières années il expérimente différentes techniques et médiums dans différents projets et le papier a été le matériel le plus utilisé. Il est commun et on le trouve partout. On peut le découper, le plier, le colorer. Le fait de transformer une simple feuille de papier en un objet qui peut communiquer, il aime ca.

Fausse Réalité

A l’origine d’un style repris dans l’univers du motion design, un mix entre la realité et le virtuel. Julien aime à creer une « fausse réalité » en utilisant les matériaux qui l’entourent hors de leur contexte ordinaire. Il s’inspire de ceux-ci et essayes de les intégrer d’une manière théâtrale dans ses compositions. Cependant il n’oublie jamais que le premier défi reste toujours la compréhension de l’idée dernière l’image.

making of

En dehors du monde de la ‘Com

Ce qui me fascine dans le talent de Julien, c’est aussi sa faculté à se diversifier. D’abord dans les domaines dit de la communication corporate qu’il transcende (MTv, Swatch, le new york Times, Aol …) et ce milieu qui le récompense.

Mais aussi en Art tout court. Cette manière de pousser ses idées en dehors des travées d’un écran ou d’un magazine , du monde de la ‘com pour s’ouvrir les portes des musées me rappelle les profils d’artistes complets que j’étudiais aux Beaux-Arts.

If you could collaborate


Une collaboration de Julien Vallée et Nicolas Burrows pour l’exposition “If You Could Collaborate”

New York 2008, Young Guns, ADC Gallery

Zurich 2008 Illustrative, Messezentrum

C’est aussi le point de jonction inhérent dans le design moderne entre réflexion pour de la communication institutionnelle, de la publicité qui tend vers une forme d’art ou qui est de l’Art, tout court.
On retrouve ce cas de figure d’un communicant de la publicité qui se consacre entierement à l’art avec le travail de Matt Pyke dans un article précédent.

Quoiqu’il en soit, car c’est un débat du milieu artistique qui peu se prolonger, le travail de Julien n’est pas cantonné à une étiquette, mais plutôt s’adapte en fonction de ses travaux, à la communication, à des expositions ou des festivals.

La question de Freddy Jay

Y-a-t il une ou des musiques qui t’accompagne quand tu créé?

La musique est importante pour moi et j’écoute de la musique vraiment variée. Ça passe du vieux punk à l’électro. Je crois que ça dépend du projet sur lequel je travaille, l’heure de la journée ou du dernier show que je suis allé voir. Présentement j’écoute du Boniver.

Projets en cours

Parmis les travaux de l’été une publicité avec Big Production en France et également un projet secret dont dont voici déjà quelques prémices :

Julien Vallée sur le net

Viméo
Twitter
site web

Léxique

Papercut :
Communication corporate : Communication institutionnelle

About Claire

Je suis Directrice Artistique, Designer avec du gallon & de l’expérience formée dans les agences de publicités et de communication. Je me suis rodée aux méthodes marketing, à l’appel du ‘brief’, du ‘pitch’ et de la ‘reco’ dans ma spécialité media : Internet. ... Tout ça, pour laisser les yaourts et la lessive derrière moi et en revenir à 2 points essentiels, les créatifs et leurs talents, la créa, la vraie.