• Photo Will Fried

    Photo Will Fried

Dans
l’objectif de Philippe Bonan

Written by Claire, 8 années ago, 2 Comments
philippe_bonan

photo par Will Fried

Philippe Bonan est un photographe portraitiste d’artistes. Ses portraits en lumière naturelle, reflètent une spontanéité, une authenticité qui est sa marque de fabrique. Sa spécialité, intimement lié à son parcours et sa personnalité est une histoire de rencontres. Hasard ou volonté ? le secret c’est que ça marche !

 

Culture de Naissance

Philippe est presque bercé entre les tableaux abstraits de Jean Messagier ou de Jean Degottex dans la collection de son père. Une première approche de l’art contemporain par immersion dans l’univers qui l’entoure.

Dans l’esprit de Man Ray

17 ans, midi de la France, Fac d’économie
Le déclic pour la photo : c’est les copines. Ses débuts dans la photo avec des clichés de semi nu pris dans l’intimité, correspondent à ses débuts de jeune homme. Ses 2 premières amours resteront liées.

En même temps que le goût pour la photo se révèle, le besoin d’apprendre se fait sentir, et c’est dans l’atelier de et avec André Villers, le portraitiste de Picasso que Philippe réalise ses premières solarisations dans l’esprit de Man Ray.

‘Je veux être Photographe’

Déterminé à aller plus loin que les bases et avec André Villers, Philippe lui écrit une lettre dans laquelle il montre sa motivation. Avec humour, Villers dira qu’il n’y est pour rien. Leur collaboration commence par une observation du travail de Villers, et de portraits du portraitiste. Les discussions sont la base et la nature des échanges entre les 2 hommes, et encore aujourd’hui Villers reste le maitre absolu pour Philippe.

Apprenti photographe le jour, parallèlement Philippe réalise ses tirages dans un laboratoire de la maison de famille, la nuit ou il met en pratique ses observations.

Bon piqué

Alors qu’une partie son style s’affirme à travers les profondeurs de ses gammes de noirs , Philippe décide de tenter sa chance à Paris en octobre 1988. Quelques mois auparavant, Basquiat décède. Ce repère temporel est important puisque la découverte des créations du plus célèbre pionnier du graffiti sera un véritable flash.

Immortaliser Keith Haring

Scéance extraordinaire d’une demi-journée pendant le travail d’un artiste américain alors méconnu en France : Keith Haring. Selon Philippe, il avait le sentiment de ne pas être éternel.

« Je me rends compte que je suis fragile »

Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’au moment ou sa première grande amour le quitte : perte de confiance et de motivation… C’est une dure prise de conscience de sa vulnérabilité.
Mais Philippe refait surface avec en 1990 sa première exposition à la galerie Olivier Novellet avec un collectif autour de César.

Le hasard fait bien les choses

A l’occasion d’un vernissage des liens d’amitiés se tissent avec des membres de la rédaction d’un tout jeune journal :  technikart. De fil en aiguille il devient envoyé spécial d’une rédaction à la système D et en avant pour New York !
Dès son arrivée dans la Big Apple les rendez-vous s’enchainent à un rythme déconcertant, il rencontre entre autres successivement Louise Bourgeois, shoote Roy linchtenstein, ou Léo Castelli et croise la route d’acteurs comme Matt Dillon.

Une touche de couleurs

Une touche de couleurs et un mode d’expression ultra contemporain suivent : c’est la passion ressuscitée pour la photo via le street art, en mode chasseur d’images avec son rolleiflex…

Inédits, Philippe dévoile 10 photos en noir et blanc

Voici la fin de cette première partie, complétée avec un bonus dédicace au magazine avec une série de 10 photos inédites en noir & blanc, occasion à ne pas manquer. (les 3 premières tirées de l’article sont mythiques )

About Claire

Je suis Directrice Artistique, Designer avec du gallon & de l’expérience formée dans les agences de publicités et de communication. Je me suis rodée aux méthodes marketing, à l’appel du ‘brief’, du ‘pitch’ et de la ‘reco’ dans ma spécialité media : Internet. ... Tout ça, pour laisser les yaourts et la lessive derrière moi et en revenir à 2 points essentiels, les créatifs et leurs talents, la créa, la vraie.